La promesse de l’industrie 4.0

Le numérique au cœur de la quatrième révolution industrielle : les organisations utilisent l’Internet des objets et un ensemble d’appareils intelligents pour stimuler le changement dans les affaires. C’est un changement technologique qui entraînera des répercussions prometteuses à l’échelle mondiale. Découvrez les tendances de l’industrie 4.0 à travers cet article d’Eficio.

Les nouvelles technologies peuvent optimiser les méthodes de travail des gens au sein des organisations. Lorsqu’elles sont mises en œuvre de façon réfléchie, ces nouvelles technologies peuvent améliorer l’ensemble des processus opérationnels. Dans certains cas elles peuvent même impacter la société et les modèles d’affaires d’organisations et être disruptives.

Maintenant, nous sommes en pleine quatrième révolution industrielle. La technologie sous-jacente est l’internet et l’internet des objets – des réseaux d’appareils connectés tels des capteurs, des robots, des automobiles, et des dispositifs portables. Les données que ces dispositifs produisent grâce à tant de connexions en profondeur sont le carburant pour de puissantes applications digitales, des systèmes de prévision météorologique aux bâtiments intelligents qui régulent leur propre climat aux voitures autonomes.

Cette révolution ne concerne pas particulièrement les dispositifs qui recueillent des données. Comme pour les autres fondements technologiques des bouleversements précédents, c’est ce que nous faisons avec eux. En utilisant l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique pour analyser la collecte des données, dit Andrew Dugan, directeur de la technologie à la société de technologie Lumen, les gens peuvent résoudre des problèmes plus difficiles. Par exemple, les villes intelligentes peuvent utiliser de nombreux types de capteurs et d’autres technologies de données, dans le but de réduire les émissions, de réduire les flux de circulation et de faire une meilleure planification urbaine. « À elles seules, les données qui seront mises à la disposition des villes auront un impact majeur pour les aider à mieux gérer ce qui se passe », explique M. Dugan.

C’est plus qu’un exercice de collecte de données. Le dernier cri du matériel informatique et les données qu’il génère sont le début du processus d’innovation, pas le résultat final. En créant des applications qui utilisent des capteurs et d’autres technologies connectées, les organisations peuvent tirer la valeur réelle des données collectées et trouver de nouvelles façons créatives pour rendre le monde meilleur.

Pour consultez l’article complet, cliquez ici.

 

Partagez l'article :