Les bonnes nouvelles de l’industrie

Découvrons les nouvelles de MGS Métal, Tesla, USNR, Wood Fiber Group et Héroux-Devtek inc.

MGS Métal signe un contrat de 3M$

MGS Métal, une entreprise spécialisée dans la ferblanterie de Jonquière, signe un contrat de 3 M$ pour la conception et l’installation d’un système de ventilation dans une maison des ainés à Havre-Saint-Pierre. Il s’agit pour la firme de son plus gros projet à vie et la concrétisation d’une croissance soutenue. L’année 2022 s’annonce gratifiante pour la PME qui travaillera également sur deux autres chantiers d’envergures.

La firme travaille une technologie de modélisation des données du bâtiment (BIM) qui permet la mise en commun des données de chacun des acteurs impliqués sur un projet. Un outil qui augmente l’efficacité et réduit le risque d’erreurs.

C’est l’entrepreneur général Cybco de Montréal qui a obtenu le contrat pour la construction de la maison des ainés.

Employant déjà une soixantaine de travailleurs en haute saison, MGS Métal devra en embaucher une quinzaine supplémentaire afin de répondre au carnet de commandes qui ne dérougit pas.

Source : Informe Affaires, 05-11-2021


Contrats publics: Fitzgibbon rencontre des dirigeants de Tesla

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a eu une nouvelle rencontre avec des dirigeants du géant américain Tesla il y a quelques semaines.

Il y a trois ans, Le Journal avait souligné que Québec avait eu des discussions avec le géant Tesla pour le convaincre d’investir dans sa filière batterie à 2 milliards de dollars.

Quelque 25 000 emplois, dont 12 000 liés aux mines, avec des salaires autour de 120 0000 $, des revenus de 5,3 milliards de dollars… la filière batterie pourrait rapporter gros au Québec, selon l’étude de McKinsey, commandée par Investissement Québec.

Selon une source gouvernementale, les discussions entre Tesla et Québec ont avancé ces derniers mois. Le déménagement de Nemaska Lithium à Bécancour piquerait la curiosité du géant américain.

Source : Journal de Montréal, 08-11-2021


Les véhicules lourds du gouvernement seront électriques en 2040

Tout le parc automobile du gouvernement du Québec, incluant les véhicules lourds, sera entièrement zéro émission en 2040, s’est engagé dimanche le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette.

De passage à Glasgow, en Écosse, pour la COP 26, dimanche, M. Charette a fixé cette date pour compléter la transition vers des véhicules zéro émission pour tous les camions lourds de l’appareil gouvernemental québécois.

Ce nouvel objectif s’ajoute à celui de compléter la transition énergétique des véhicules légers du gouvernement — automobiles, VUS, fourgonnettes et minifourgonnettes — en 2030, comme promis dans le Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) dévoilé par M. Charette il y a un an.

Du même souffle, Québec s’est engagé à rendre tous ses bâtiments institutionnels zéro émission, également d’ici 2040.

Source : Le Nouvelliste, 07-11-2021


Les investissements miniers sont en hausse sur la Côte-Nord et en baisse au Québec

L’industrie minière Côte-Nord se porte bien en 2020-2021, selon le Bulletin Mines en chiffre publié ce matin

La pandémie a quelque peu affecté les investissements miniers en baisse 5,3% au Québec en 2020. Mais pas sur la Côte-Nord, où ils ont augmenté de 2,9% pour atteindre 559M$ en un an.

Selon les intentions exprimées par les entreprises minières comme ArcelorMittal et Champion Iron, les dépenses en investissement augmenteront de 47,6% au bilan de 2021 pour s’établir à plus de quatre milliards de dollars au Québec. Les trois principales régions minières représentent 93% de l’ensemble des investissements dans la province.

Dans le cas des compagnies qui exportent à partir des ports de Sept-Îles et Port-Cartier, les investissements se font en bonne partie au Labrador, donc ils ne retrouvent pas dans le bilan 2020 de l’ISQ. Les retombées profitent souvent à des travailleurs et PME de la Côte-Nord.

Source : Ma Côte-Nord, 08-11-2021.


Secteur minier Fort rebond prévu de l’investissement

L’investissement dans le secteur minier québécois devrait bondir de 47,6 % cette année, pour dépasser le cap des 4 milliards de dollars, selon l’Institut de la statistique du Québec, qui fait état des intentions annoncées par l’industrie.

Les investissements dans le secteur minier ont plongé de 5,3 % en 2020, mais une forte hausse des dépenses des entreprises est prévue cette année.

L’Abitibi-Témiscamingue a récolté la part du lion de ces investissements, avec un peu plus de 1 milliard, suivie par le Nord-du-Québec (983 millions) et la Côte-Nord (559 millions). La baisse des investissements en 2020 a surtout touché le Nord-du-Québec, où le recul a été de 25,8 %.

L’or et les métaux précieux sont encore et toujours les substances les plus recherchées au Québec avec 83,5 % du total des dépenses d’exploration et de mise en valeur.

Source : La Presse, 08-11-2021.


USNR investit 1,5 million $ dans un nouvel outillage de pointe

USNR, l’un des plus grands fabricants d’équipements et de technologies pour l’industrie de la transformation du bois à l’échelle internationale, dote son usine de Plessisville d’un nouvel outillage de pointe : un centre d’alésage et de fraisage CNC à la colonne mobile.

Représentant un investissement de 1.5 million $, l’acquisition de ce centre d’usinage versatile permet non seulement l’amélioration considérable de la rapidité d’usinage de projets d’envergure variés, mais aussi la création de plusieurs nouveaux postes.

Avec l’acquisition de son nouveau centre d’alésage et de fraisage, des pièces plus imposantes, autant en termes de poids que de taille, peuvent maintenant être créées.

Ce nouvel équipement versatile, composé sur 8 axes avec une tête à angle et un changeur d’outils automatique, a une capacité à usiner à 360 degrés avec sa table rotative. Ses dimensions s’élevant à 26 pieds de long, 15 pieds de large et 10 pieds de haut, la machine peut accueillir un poids impressionnant de 84 000 livres! La table fixe a pour sa part une capacité illimitée en termes de poids.

Fusion de USNR et Wood Fiber Group

Grâce à leur récente fusion, USNR et Wood Fiber Group, tous deux de grands joueurs de l’industrie, deviennent par cette union le fournisseur mondial le plus complet d’équipement, de technologie et d’outillage essentiel utilisés dans les installations modernes de transformation du bois.

Source : La Nouvelle, 08-11-2021.


Héroux-Devtek annonce le prolongement d’une durée de 6 ans de son contrat pour les programmes Boeing 777 / 777x

Héroux-Devtek inc., est fière d’annoncer que son contrat avec Boeing pour la livraison de systèmes complets de trains d’atterrissage destinés aux programmes Boeing 777 et 777X sera prolongé d’une période de 6 ans.

Le contrat signé en 2013 comprend également la fabrication de pièces de rechange.
« Boeing nous renouvelle une fois de plus sa confiance de livrer des produits de qualité, dans les délais prévus. Nos équipes ont fait un travail remarquable depuis le début de ce contrat, et cela forme aujourd’hui une base solide de notre relation avec Boeing », a déclaré Martin Brassard, président et chef de la direction de Héroux-Devtek. « Nous sommes fiers de la confiance que Boeing nous accorde et nous avons l’intention de continuer d’élargir notre offre de produits et services destinés à l’industrie aérospatiale. »

Source : CNW, Héroux Devtek, 08-11-2021.

Crédit photo : Chandan Verma
Partagez l'article :