Prêt d’un million $ pour Atlas Aeronautik

Grâce à cette aide financière d’un million $ de Développement économique Canada (DEC), Atlas Aeronautik pourra poursuivre sur sa lancée et consolider sa place au sein de l’industrie aéronautique canadienne

Cela se traduira notamment par l’acquisition de nouveaux équipements afin d’automatiser certaines tâches et ainsi améliorer sa productivité.

« Cette aide financière est arrivée à point, a indiqué Serge Audet, directeur général de l’entreprise. Notre industrie a été durement frappée par la pandémie, et nous n’y avons pas fait exception. »

Bien qu’un million de dollars peut sembler être un investissement infime dans l’immense industrie qu’est celle de l’aéronautique, cette somme, si elle est bien utilisée, peut donner un sérieux coup de pouce. Dans le cas d’Atlas Aéronautik, il s’agira d’un projet de numérisation et d’automatisation de certaines activités, qui devrait faire passer la compagnie au niveau 4.0 et l’appuyer dans ses projets d’expansion, qui ont été ralentis par la pandémie de la COVID-19.

« Concrètement, on s’équipe de machines plus performantes à commandes numériques qui vont être connectés entre elles », précise Serge Audet.

Le tout permettra à Atlas Aéronautik d’améliorer sa productivité et de conserver sa compétitivité, et ce, malgré un manque de main-d’œuvre spécialisée qui aurait autrement pu la ralentir.

Née en 2010 d’une fusion de deux entreprises oeuvrant dans le domaine depuis plus de 50 ans, Atlas Aéronautik fabrique et assemble des composantes mécaniques complexes, dont des systèmes d’activation des volets d’avion et des trains d’atterrissage et dans certaines pièces de moteurs d’avion. Parmi ses clients, à qui elle fournit plus de 550 000 pièces annuellement et à travers le monde, notons Bombardier, Pratt&Whitney, Asco et Mood. Elle emploie à peu près 150 personnes dans ses deux installations de Granby.

Pour plus d’information, cliquez ici.

Partagez l'article :