Pénurie de main-d’œuvre : découvrez comment Groupe Mundial et d’autres entreprises s’essaient au partage de talents

Des entreprises manufacturières ont décidé de prendre le taureau par les cornes en s’entraidant pour combattre la pénurie de main-d’œuvre des dernières années. Selon elles, une partie de la solution passe par le partage de talents

« Un de mes fournisseurs m’a prêté une opératrice. On a prêté des soudeurs à Adapt Solutions. On a prêté nos gens des ressources humaines à l’un de nos fournisseurs dans le parc industriel », partage avec fierté au bout du fil Louis Veilleux, fondateur et actionnaire du Groupe Mundial. Son entreprise compte 350 employés.

Résultat, pour sortir la tête hors de l’eau, Louis Veilleux n’hésite pas à faire ce que plusieurs entrepreneurs n’osent pas : il multiplie les échanges d’employés.

Pour lire l’article complet : cliquez ici.

Partagez l'article :