Comment améliorer votre rapidité de gestion ?

Est-ce que vos opérations sont trop souvent décalées de votre planification? Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation : votre main-d’œuvre disponible diminue, vos opérations sont réalisées en retard (ou en avance !) ou vous êtes à court d’inventaire pour certaines pièces critiques etc. Alors, comment faire pour améliorer la qualité et la productivité globale de votre usine?

Plusieurs solutions existent pour améliorer votre rapidité et votre efficacité de gestion et nous vous en donnerons ici un aperçu afin de vous aider à prendre la meilleure approche.

Stratégie #1 : Profitez de l’expérience d’experts qui ont déjà réalisé des projets similaires

Vous avez sûrement déjà vécu des moments où une personne d’expérience vous a conseillé et vous a permis de ce fait d’économiser temps et argent. Toutefois, ces précieux alliés sont souvent très peu disponibles lorsque des décisions rapides doivent être prises. Cette stratégie a donc ses limites et à ce moment, on voudra se tourner vers notre intuition. D’ailleurs, cette dernière est particulièrement utile lorsque ces conditions sont réunies :

  • Niveau d’incertitude élevé ;
  • Inexistence de précédents ;
  • Nombre limité de données ;
  • Existence de plusieurs alternatives possibles et valables ;
  • Urgence et pression pour prendre la bonne décision.

Stratégie #2 : Act fast, fail fast, learn fast et agilité manufacturière

Agir vite, quitte à échouer, pour mieux se relever. On peut comprendre que cette stratégie sert très bien les plus petites entreprises, qui peuvent compter sur une courte chaîne logistique et une suite d’opérations relativement simples. Or, des cas de plus grands manufacturiers nous démontrent également qu’agir rapidement, même si cela mène à un échec, permet de capturer le potentiel d’apprentissage et de rebondir pour augmenter la productivité et la qualité globale.

Souvenons-nous de l’automatisation à outrance de Tesla qui a mené à un enfer lors de l’accroissement de la cadence de production de son Model 3. L’échec aura permis de trouver le juste équilibre homme-machine et livrer, malgré tout, une quantité phénoménale de véhicules dès la première année de ramping up (mise en course) de la Gigafactory.

Malgré tout, ce n’est pas tous les gestionnaires qui ont l’audace d’Elon Musk et, pour la plupart d’entre nous, nous devons nous appuyer sur des faits afin de justifier nos décisions, si rapides soient-elles.

Pour lire l’article complet : cliquez ici.

Partagez l'article :