SBB : Le savoir de Blainville exporté dans 57 pays

Patrick Gharzani, PDG de la PME, s’apprête de nouveau à se démarquer, mais cette fois-ci par l’entremise de parois anti-inondations, elles aussi en aluminium

De la Suède au Yémen en passant par le Québec, l’Afghanistan et l’Indonésie, le nom de SBB est connu aux quatre coins du monde. Le secret de ce manufacturier de Blainville : la fabrication de tours à haubans, entièrement en aluminium, qui se montent facilement et avec peu de main-d’œuvre.

Pouvant atteindre 70 mètres, ces tours, qui s’assemblent à la manière d’un jeu de mécano, servent avant tout à rétablir le courant sur des lignes électriques endommagées. Même si leur utilisation est temporaire, des tours de SBB ont été en place pendant sept ans à Cuba.

Les tours d’aluminium de SBB servent également au secteur des éoliennes. Dans ce cas-ci, elles culminent jusqu’à 120 mètres. « Nos tours sont installées en amont d’un projet éolien, explique Patrick Gharzani. Elles servent à mesurer le potentiel de vent. »

« Jusqu’en 1998, nos tours étaient en acier. On les a allégées en optant pour l’aluminium. C’est un matériau plus propre, hyper facile à utiliser, et c’est une ressource très disponible au Québec. » Patrick Gharzani, PDG de SBB.

Pour lire l’article complet : cliquez ici.

Partagez l'article :