Les bonnes nouvelles de l’industrie

Noovelia, Alu-Fonte, Groupe Llenar, MRFAB, ALPHA, Cabinet Larouche, Technimount System, HTMC Medical, Corporation Aurifère Monarques, Glencore Canada Corporation, Dynacor, Groupe Medway, Puri Haze, l’usine d’Alma de Rio Tinto, l’Aluminerie Saguenay–Lac-Saint-Jean, Groupe Refraco, Hatch, Tetra Tech, Groupe LAR, Tuvico, Agnico Eagle, Minière Osisko, Aluquip, Champion Iron

 

Une balise de distanciation sociale fabriquée à Louiseville

Une entreprise de Louiseville propose une solution bien concrète qui pourrait permettre aux entreprises et organismes de s’adapter et de mettre en application les exigences de distanciation sociale liées à la pandémie de la COVID-19. Spécialisée en gestion des flux numériques et physiques des entreprises, Noovelia présente «Kencee u2», une balise de distanciation sociale conçue entièrement au Québec.

La balise de distanciation sociale de type «plug & play» peut être attachée aux vêtements des employés ou tout simplement se glisser dans une poche.

Le fonctionnement est plutôt simple pour la distanciation sociale. Lorsqu’une personne arrive à proximité d’une autre, selon la règle en vigueur, deux mètres dans ce cas-ci, la balise envoie un avertissement sonore, lumineux et par vibrations.

Les premières livraisons se feront à compter de la mi-juin. Plus de 10 000 unités du «Kencee u2» seront produites dans un premier temps et chaque unité se détaillera autour de 150 $. L’entreprise assure être en mesure de répondre à la demande.

Source : Le Nouvelliste, 04-05-2020


Politique IDÉE : une première subvention remise à Alu-Fonte

La compagnie Alu-Fonte devient la première entreprise à profiter de la politique IDÉE de la Ville de Waterloo.

Implantée à Waterloo depuis 1996, Alu-Fonte se spécialise dans la fonte d’aluminium. Cette aide financière — qui couvrira jusqu’à 50% des coûts admissibles jusqu’à concurrence de 12 000 $ — lui permettra de mettre en opération une ligne de fabrication de pièces coulées en aluminium à partir d’un moule permanent. De ce fait, le nombre de ses employés à temps plein passera de dix à 13.

Ce projet entre dans le volet «développement des entreprises» de la politique IDÉE lancée en mars dernier. Le formulaire de demande d’aide financière est accessible sur le site de la Ville de Waterloo, sous l’onglet «Choisir Waterloo», puis «Programmes de subventions».

Source : La Voix de l’Est, 13-05-2020


La pandémie donne des ailes au Groupe Llenar

Alors que la pandémie a plombé la croissance de plusieurs entreprises, elle a plutôt donné des ailes au Groupe Llenar.

L’entreprise de Rougemont a développé en quelques semaines une machine distributrice automatisée de liquide désinfectant en vrac pour les grandes surfaces.

Et cette innovation suscite déjà beaucoup d’intérêt, affirme la présidente-fondatrice de la PME, Jacinthe Brouillard. Les premières unités, dont l’assemblage sera complété ce vendredi, seront présentées à une chaîne pharmaceutique qui aimerait doter ses 1200 succursales canadiennes de cette machine, dit-elle.

La fabrication en accéléré du prototype et des premières unités de cette nouvelle machine distributrice a présenté des défis pour l’approvisionnement des pièces, car plusieurs usines étaient fermées au cours des dernières semaines.

En parallèle à son innovation, le Groupe Llenar s’est en outre joint à trois autres entreprises québécoises, MRFAB, ALPHA et Cabinet Larouche, pour distribuer un lavabo mobile et autonome, développé également dans la foulée de la pandémie.

La PME pourrait d’ailleurs déménager au cours des prochains mois, car elle commence à être à l’étroit dans ses locaux, dit Jacinthe Brouillard.

Source : La Voix de l’Est, 15-05-2020


Techni-Shield Defender : une barrière de protection pour les ambulanciers

Les ambulanciers et les paramédicaux auront dorénavant une pièce d’équipement de plus pour se protéger de la COVID-19 lors du transport de patients à risque. Ils pourront compter sur la Techni-Shield Defender, un écran protecteur qui peut être installé sur une civière, développé et mis sur le marché par la firme québécoise Technimount System.

Pouvant être installé sans outils sur toutes les grandes marques de civières utilisées en Amérique du Nord, le Techni-Shield Defender est un écran lisse, monté sur une structure en aluminium anodisé. L’écran est fait de plastique transparent PETG approuvé par la FDA (Food and Drugs Association). Il est imperméable aux produits de nettoyage incluant ceux contenant du javellisant et des peroxydes d’hydrogène. Finalement, sa dimension fait qu’il peut être gardé sous le matelas de la civière.

La firme Technimount System n’en est pas à ses premières innovations dans le domaine des solutions de montage polyvalentes pour les dispositifs médicaux portatifs. Elle fabrique des composantes pour les 28 manufacturiers d’ambulances en Amérique du Nord.

La création du Techni-Shield Defender a été faite en collaboration avec la firme HTMC Medical, une entreprise partenaire.
Dès qu’ils ont été lancés, les écrans protecteurs de Technimount System ont attiré l’attention d’un groupe de Washington qui s’est montré intéressé à acquérir plusieurs dizaines de Techni-Shield Defender.

Source : Le Soleil, 05-05-2020


Québec injecte 2,9 milliards dans les infrastructures

Québec veut accélérer la construction de maisons des aînés, la rénovation d’écoles et les investissements en transports en commun pour donner un peu d’air à une économie malmenée par la pandémie.

Le gouvernement met encore une fois la main à sa poche : ce sont 2,9 milliards que Québec va injecter en plus cette année dans les infrastructures. Ces milliards viennent s’ajouter aux 11 qui étaient déjà prévus dans le Programme québécois des infrastructures. Il s’agit en fait d’investissements devancés.

Ces sommes vont surtout servir aux écoles, leur agrandissement et leur rénovation (1,1 milliard). Les 30 maisons des aînés promises, avec leurs 2600 places, seront construites plus vite que prévu, assure Québec.

Les projets de transport collectif seront aussi priorisés (600 millions). Québec est en discussions avec les différentes sociétés de transport en commun, dont celle de Montréal, pour déterminer où ces investissements pourraient être faits cette année.

Pour octroyer plus rapidement ces nombreux contrats, Québec mise sur « l’agilité gouvernementale ». Il s’agit d’une manière de dire que les appels d’offres seront accélérés.

Source : La Presse, 14-05-2020


Monarques signe un protocole d’entente avec Glencore Canada concernant l’utilisation potentielle du concentrateur Kidd pour son projet aurifère Wasamac

Corporation Aurifère Monarques est heureuse d’annoncer qu’elle a conclu un protocole d’entente avec Glencore Canada Corporation concernant l’utilisation potentielle du concentrateur Kidd de Glencore à Timmins, en Ontario, pour le traitement du minerai qui sera extrait de la propriété aurifère Wasamac de Monarques située dans la province de Québec.

Au cours des prochaines semaines, Monarques retiendra les services d’un ou de plusieurs consultants pour réaliser l’Étude de mise à niveau.

Source : CNW Telbec, Glencore, 14-05-2020


Dynacor annonce un résultat net de 2,4 M$ US en T1-2020, malgré l’arrêt des opérations en fin de trimestre

Mines d’or Dynacor, une compagnie qui exerce des activités de traitement de minerai d’or et d’argent et détient des projets d’exploration minière au Pérou, vient de déposer ses états financiers consolidés intermédiaires non audités et son rapport de gestion pour la période de trois mois close le 31 mars 2020.

Au cours de la période de trois mois close le 31 mars 2020, Dynacor a enregistré un 36e trimestre bénéficiaire consécutif, générant un résultat net de 2,4 M$, comparé à 1,2 M$ pour la même période de 2019.

Source : Globenewswire, Dynacor, 14-05-2020


Complexes de santé : Groupe Medway injecte 31 M$ dans la grande région de Québec

Mercredi, le Groupe Medway a annoncé différents investissements dans la grande région de Québec. Pour le Complexe Santé Pont-Rouge, dont la facture s’élèvera à 16 M$, les travaux pour la sortie de terre de l’immeuble de six étages devraient débuter au cours des prochaines semaines. L’édifice abritera aussi une quarantaine de logements locatifs.

À terme, le site situé à l’intersection des rues de la Pinière et des Pommiers comptera trois immeubles à vocations distinctes. Si tout se déroule selon les plans, la livraison de la première phase est prévue pour juin 2021.

Par ailleurs, le Groupe Medway entamera à l’automne prochain la phase 2 de son Complexe Santé Lévis-Les Rivières. Évalué à 10 M$, le chantier comprendra la construction d’un édifice de 4 étages. Les travaux devraient être terminés à l’été 2021.

Source : Journal de Québec, 13-05-2020


Des cabines pour désinfecter les gens dans des lieux publics

Dans un effort de guerre contre la COVID-19, des entrepreneurs beaucerons ont développé des systèmes de décontamination, dont une cabine qui permettra de désinfecter les gens.

La compagnie de Sainte-Marie Puri Haze est née en raison des impacts de la pandémie sur la société. Le cofondateur, Steve Robitaille, travaille sur ce projet depuis l’annonce en mars de la «pause» du Québec.

Il s’agit d’un nouveau secteur d’activité pour le jeune homme de 33 ans. Il est propriétaire de la compagnie Lettrage Création ES. Il s’est associé avec l’homme d’affaires Stéphane Morin pour créer la nouvelle entreprise.

Aujourd’hui, Puri Haze est prêt à commercialiser certains de ses produits, comme un système de décontamination mobile muni d’un canon qui projette une brume permettant de désinfecter de grandes surfaces ou de la marchandise dans des supermarchés et des magasins.

Par ailleurs, l’entreprise beauceronne a également dans son inventaire une cabine de décontamination pour les humains. Ce produit doit toutefois toujours obtenir le feu vert de Santé Canada avant d’être commercialisé. La réponse devrait tomber «au cours des prochains jours».

Source : Journal de Québec, 15-05-2020


Malgré la Covid-19, les travaux se poursuivent à l’usine d’Alma

Le projet de réfection des fours à cuisson des anodes à l’usine d’Alma de Rio Tinto, d’un montant de 135 M$, se poursuit malgré le fait que plusieurs semaines ont été consacrées à réviser rigoureusement l’ensemble du plan d’exécution dans le contexte de la COVID-19.

Les travaux de réfection des fours à cuisson des anodes permettront ensuite de procéder à l’augmentation d’ampérage, un autre investissement de 74 M$.

Lors de l’annonce des travaux en juillet 2019, Sébastien Ross, directeur général de l’Aluminerie Saguenay–Lac-Saint-Jean et André Martel, directeur des opérations du site d’Alma ont estimé les retombées économiques régionales à 95 M$, prévoyant la fin des travaux des fours à cuisson en novembre prochain et l’augmentation d’ampérage à partir de 2021.

Contrats régionaux confirmés au début des travaux :

  • Benoît Pineault / Groupe Refraco pour la construction des fours
  • Hatch pour la gestion des travaux de construction
  • Tetra Tech pour les services d’ingénierie
  • Groupe LAR Inc. pour la fabrication de pièces de métal
  • Tuvico pour la fabrication de pièces de béton préfabriquées

Source : Informe Affaires, 15-05-2020


Plein de projets d’expansion pour Agnico Eagle

Bien que la pandémie de COVID-19 et de plus faibles teneurs en or aient débouché sur une plus faible production d’or, les mines abitibiennes d’Agnico Eagle s’en sont plutôt bien tirées lors des trois premiers mois de 2020, sans compter que les projets de développement se multiplient.

Le développement des infrastructures à LaRonde 3, la section la plus profonde de la mine, située entre 3,1 et 3,7 km de profondeur, se poursuit avec la construction d’une centrale de refroidissement des galeries. Le démarrage des opérations de production est toujours prévu pour 2022.

Au gisement satellite LaRonde Zone 5 (LZ5), Agnico Eagle poursuit ses expérimentations en automatisation. Au cours du premier trimestre de 2020, pas moins de 15 % de la production a été extraite avec des machines entièrement autonomes.

À la mine Canadian Malartic, la production trimestrielle a été de 123 578 onces d’or.

La mine a par ailleurs débuté la production précommerciale au dépôt Barnat, dans l’extension de la fosse Canadian Malartic.

Un total de 2974 onces d’or en a été extrait.

À l’est des limites de la fosse, des travaux de forage se sont poursuivis dans la zone East Gouldie en vue d’en accroître les ressources en vue d’une éventuelle exploitation. Le secteur comporte à l’heure actuelle un potentiel évalué à 1,4 million d’onces d’or présumées.

À la mine Goldex, la performance du système Rail-Veyor a permis à Agnico Eagle de compenser les retards de production occasionnés par la fermeture temporaire décrétée le 23 mars. Le système de convoyeurs automatisé a tellement été efficace qu’Agnico Eagle planifie aménager une unité d’entretien souterraine afin d’en améliorer encore plus la productivité. Durant les trois premiers mois de 2020, le système a acheminé un record de 7144 tonnes de minerai par jour vers la surface.

Source : Le Citoyen, 18-05-2020


Osisko reprend les opérations à Windfall

Minière Osisko inc. a annoncé aujourd’hui que conformément à la permission accordée par le gouvernement du Québec pour la reprise des activités d’exploration, et en étroite collaboration avec la Première Nation des Cris de Waswanipi et le gouvernement de la Nation Crie, une démarche a été tracée pour la reprise des opérations sur son projet aurifère Windfall, entièrement détenu par la Société et situé dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi, dans le canton d’Urban, Eeyou Istchee Baie-James, Québec.

Le premier groupe d’employés et d’entrepreneurs est arrivé sur le site Windfall, et les travaux de forage recommenceront dès cette fin de semaine, avec six foreuses. D’autres foreuses et d’autres travailleurs reviendront progressivement au travail au cours des semaines à venir, et les opérations devraient être revenues à pleine capacité d’ici la fin du mois du juin.

Source : Globenewswire, Osisko, 15-05-2020


Aluquip met l’épaule à la roue dans le cadre de la pandémie

Spécialisée en fabrication d’équipements utilitaires sur mesure en aluminium, en particulier dans le domaine des transports, Aluquip fait sa part dans le cadre de la pandémie de la COVID-19. L’entreprise de Saint-Damien-de-Brandon ajoute la production de cloisons protectrices en plexiglas à sa gamme.

Ces cloisons protectrices peuvent être fabriquées sur mesure. Elles peuvent être utilisées pour les commerces de détail, mais peuvent aussi servir, par exemple, pour séparer les postes de travail dans une usine.

Un employé de la compagnie de Saint-Damien-de-Brandon peut se rendre sur place pour prendre les mesures. Le marché du Québec est visé.

Source : L’Action, 19-05-2020


Champion Iron dévoile ses résultats du quatrième trimestre et annonce une production annuelle record pour l’exercice 2020

Champion Iron Limited a le plaisir d’annoncer de solides résultats opérationnels et financiers pour le quatrième trimestre et l’exercice financier terminés le 31 mars 2020.

FAITS SAILLANTS

Opérationnels

Production trimestrielle de 1 891 800 tonnes métriques humides (« tmh ») de concentré de minerai de fer à haute teneur (66,5 % Fe), comparativement à 1 802 000 tmh à la même période l’an dernier, pour une production annuelle record totalisant 7 903 700 tmh, comparativement à 6 994 500 tmh l’an dernier;

Financiers

Résultats financiers annuels records au niveau des revenus, du BAIIA1 et des flux de trésorerie nets liés aux activités d’exploitation;

Revenus de 175,7 millions $ pour le trimestre et de 785,1 millions $ pour l’exercice terminé le 31 mars 2020, comparativement à 182,2 millions $ et 655,1 millions $ respectivement, pour les périodes comparatives;

Autres développements

Acquisition de la participation en capitaux propres minoritaire de 36,8 % dans la filiale d’exploitation de la mine du Lac Bloom (la « mine du Lac Bloom » ou « Lac Bloom »), Minerai de fer Québec inc. (« MFQ »);

Amélioration substantielle du bilan résultant en une réduction du coût de la dette;

Réalisation d’un financement de 185 millions $ sous forme d’actions privilégiées de MFQ auprès de la Caisse de dépôt et de placement du Québec (« CDPI »);

Réduction significative du risque associé à l’échéancier de construction du projet de la phase II d’expansion du Lac Bloom, grâce au déploiement de 58 millions $ (en date du 31 mars 2020) dans le cadre du programme de travaux budgétés de 68 millions $ décrit dans l’étude de faisabilité sur la phase II…

Source : Champion Iron Mines, 19-05-2020

Crédit photo : Chloe Evans
Partagez cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone