Les bonnes nouvelles de l’industrie

Groupe Produlith, Mecfor, Métaux BlackRock, General Motors, Unifor, Noront

 

Québec accorde près de 3,5 M$ à Groupe Produlith pour l’aider à augmenter sa productivité et à développer un nouveau marché

Le gouvernement du Québec octroie une aide financière de 3 441 200 $ à Groupe Produlith, une entreprise de Boucherville, pour l’acquisition d’équipements spécialisés qui lui permettront d’améliorer ses méthodes, d’accroître sa capacité de production et de développer le marché de l’emballage flexible.

La députée de Montarville, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française, Mme Nathalie Roy, en a fait l’annonce aujourd’hui au nom du ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon.

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation consent, par l’entremise du programme ESSOR, une somme de 1 720 600 $ à l’entreprise, tandis qu’Investissement Québec lui attribue, à même ses fonds propres, des garanties de prêt totalisant 1 720 600 $. La valeur totale du projet, effectué en deux phases, est évaluée à 4 636 500 $.

Groupe Produlith se spécialise en design, en conception et en fabrication d’emballages cartonnés destinés aux secteurs pharmaceutique, alimentaire, cosmétique et commercial. Dans le cadre de ce projet, l’entreprise compte acquérir une nouvelle presse en flexographie, une nouvelle presse lithographique, de l’équipement de finition, une table de rembobinage, un module de numérisation, un système d’inspection ainsi que de l’outillage.

Source : Investissement Québec, 07-05-2019


Mecfor : 1er véhicule autoguidé électrique en service dans une aluminerie au Québec

Éloïse Harvey a profité du Forum stratégique sur le manufacturier innovant pour annoncer, ce matin, le déploiement de la vitrine technologique pour tester en milieu réel d’opérations le prototype AGV TEAM (acronyme pour « Transporteur Électrique Autoguidé Mecfor ») dans une salle de cuves d’une aluminerie québécoise.

Ce projet de R et D et de positionnement de l’équipementier québécois, leader en Amérique du Nord pour les équipements spécialisés pour les alumineries, représente un investissement en capitaux propres de l’entreprise de 1,5 M$ auquel s’ajoutent les appuis financiers de 1,1 M$ provenant des deux paliers de gouvernement.

Ainsi, la vitrine permettra de faire la démonstration de la technologie AGV TEAM de Mecfor à ses clients potentiels venus de partout dans le monde, et ce, pour les six prochains mois.

En ce moment, le prototype AGV TEAM transporte des creusets de métal en fusion. L’objectif final de cette vitrine technologique est qu’il soit totalement autonome et qu’il fonctionne en conditions réelles d’opération 24/7, en exécutant les commandes de flux de métal de l’aluminerie.

Source : Informe Affaires, 10-05-2019


Le chantier de Métaux BlackRock en branle

Le 9 mai 2019 est une date à retenir, puisqu’elle marque l’ouverture du chantier de construction de la future usine de transformation de ferrovanadium de Métaux BlackRock, un projet de 650 M$. Jeudi, les premiers travailleurs et pièces de machinerie sont entrés en scène au port de Grande-Anse, à La Baie.

En matinée, les premières opérations destinées à déboiser le futur site de l’usine, sur une superficie de 12,6 hectares, ont débuté. Des milliers de tonnes de gravier sont étendues sur le site et devront être enlevées afin de laisser place à la future usine.

Ces opérations laisseront ensuite place à des travaux de dynamitage ainsi qu’à l’excavation de centaines de tonnes de gravier déposées par le passé par l’administration portuaire, explique Martin Bélanger, responsable sur le chantier pour Métaux BlackRock.

Les premiers travailleurs affectés aux travaux de terrassement et de déboisement de la future usine de Métaux BlackRock ont fait leur entrée sur le site, jeudi matin.

Selon l’échéancier prévu, trois semaines de travail sont nécessaires pour réaliser le déboisement du site. Dès mardi, d’autres pièces de machinerie forestière y seront transportées.

Parallèlement aux travaux réalisés à Grande-Anse, les travailleurs forestiers de la région de Chibougamau se préparent à effectuer le déboisement de 200 hectares de terrain où sera exploitée la future mine d’où seront extraites annuellement trois millions de tonnes de minerai destinées à la production de 830 000 tonnes de fonte métallique de vanadium, titane et magnétite.

Source : Le Quotidien, 10-05-2019


GM et Unifor annoncent un investissement qui créera 300 emplois à Oshawa

General Motors du Canada a annoncé mercredi un investissement de 170 millions $ dans son installation d’Oshawa, en Ontario, pour changer sa vocation et en faire une usine d’estampage, de montage partiel et d’essais de véhicules autonomes.

GM Canada et le syndicat Unifor ont précisé que cette décision permettrait de sauvegarder 300 des quelque 2600 emplois syndiqués de l’usine. Les nouvelles activités pourraient en outre éventuellement croître et embaucher un plus grand nombre de travailleurs, et fur et à mesure que l’installation attireront de nouveaux clients.

Le président du constructeur automobile, Travis Hester, a précisé que les activités d’assemblage de véhicules de l’installation d’Oshawa prendraient toujours fin d’ici la fin de l’année, tel qu’annoncé en novembre.

Toutefois, 22 hectares de l’installation seront convertis en une piste d’essai pour véhicules autonomes et autres véhicules à technologie de pointe, ce qui, selon M. Hester, contribuera à l’expansion du centre technique canadien du constructeur, situé à proximité.

Source : La Presse, 08-05-2019


L’usine de ferrochrome s’installera à Sault-Sainte-Marie

Sault-Sainte-Marie accueillera la fonderie de ferrochrome de la minière Noront Resources, a annoncé la Société de développement économique de la Municipalité. L’usine traitera les minerais des gisements de ferrochrome du Cercle de feu.

Le président et directeur général de Noront, Alan Coutts, explique que l’emplacement et l’environnement de Sault-Sainte-Marie sont favorables à l’installation d’une usine de production de ferrochrome.

On estime à un milliard de dollars l’impact économique de l’usine.

«Une fois ouverte, l’usine devrait employer entre 300 et 500 personnes directement, et plus de 1000 indirectement par l’intermédiaire de fournisseurs et d’autres entreprises», indique la Société de développement économique de Sault-Sainte-Marie.

Source : ICI Radio Canada, 07-05-2019

(Crédit photo : Ici Radio Canada)
Partagez cet article : Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email