Déjouer les surtaxes douanières : FAB 3R gagne son pari

C’est en parlant avec ses fournisseurs que FAB 3R en est arrivée à des idées créatives

Avec la signature du nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique sont arrivées les surtaxes sur l’acier et l’aluminium. Ces frais affectent plusieurs entreprises manufacturières, mais chez FAB 3R, ils ont décidé de prendre le taureau par les cornes.

Le président-directeur général de l’entreprise trifluvienne, Yves Lacroix, a fait appel à des spécialistes pour bien comprendre cette nouvelle réalité dans le but de faire des choix éclairés et ainsi minimiser les impacts sur ses opérations.

FAB 3R est l’un des plus importants manufacturiers nord-américains spécialisés dans la fabrication, l’usinage et l’assemblage mécanique de pièces de grandes dimensions.

La première chose sur laquelle on a investi, c’est l’éducation. On s’est organisé pour avoir des spécialistes pour nous renseigner sur la façon dont ça fonctionne maintenant avec la douane. Chaque pièce d’acier qui passe la frontière a un code et c’est en fonction de ce code que sont imposées les surtaxes.», indique M. Lacroix

À partir des connaissances acquises, l’équipe de FAB 3R a élaboré des stratégies.

Les premiers de qui on s’est rapproché, ce sont les fournisseurs. On s’est mis à leur poser plus de questions. Eux nous comprennent et savent que ça a aussi un impact sur leur entreprise directement.», mentionne M. Lacroix

C’est en parlant avec ses fournisseurs que FAB 3R en est arrivée à des idées créatives pour déjouer les surtaxes.

Pour lire l’article au complet, cliquez ici.

(Crédit photo : L’hebdo Journal)
Partagez cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone