Les bonnes nouvelles de l’industrie

Victoriaville & Co. inc., Groupe A.B.L. inc., Métallomax inc., Vic Mobilier de Magasins inc., G.G. Télécom, Investissement Québec (IQ), ministère de l’Économie et de l’Innovation, Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), Hydro-Québec, Inter-Projet (IP), Conseil national de recherches du Canada (CNRC), Fives, Porcupine Canvas Manufacturing, Mack Defense, Aéro21, Bombardier, Pratt & Whitney, CMC Électronique Esterline, Airbus, Boeing, Lockheed, SAAB, Barrette-Chapais, Jus Dose inc., SimLeader, Produits Metchro inc., Fabrications ElCargo inc., PrevTech Innovations inc., Eagle Vizion, Technologies Oneka, Les Industries G.E. Gilbert, Énergie, Solutions et Associés (ESA), Développement économique Canada pour les régions du Québec

 

Québec et Ottawa accordent plus de 9 millions de dollars à cinq entreprises de Victoriaville et sa région pour appuyer leur expansion

Les gouvernements du Québec et du Canada accordent une aide financière totalisant 9 086 460 $ à Victoriaville & Co. inc., Groupe A.B.L. inc., Métallomax inc., Vic Mobilier de Magasins inc. et G.G. Télécom. Ces apports de fonds permettront aux cinq entreprises situées à Victoriaville et à Warwick d’accroître leurs marchés et d’augmenter leur productivité en faisant notamment l’acquisition de nouveaux équipements technologiques et en améliorant leurs installations. Les investissements totaux générés par ces projets sont évalués à plus de 14 millions de dollars (le détail des contributions annoncées est présenté en annexe).

Le gouvernement du Québec et Investissement Québec (IQ) attribuent des aides financières totalisant près de 7,5 millions de dollars à ces entreprises manufacturières pour soutenir la réalisation de leurs projets d’agrandissement, d’acquisition d’équipements spécialisés ou de développement de produits. Ce soutien financier comprend des prêts totalisant 3 745 500 $ issus du programme ESSOR du ministère de l’Économie et de l’Innovation, ainsi que des prêts totalisant 3 745 500 $ accordés à même les fonds propres d’IQ.

De son côté, le gouvernement du Canada consent des aides financières totalisant 1 595 460 $.

Source : Développement économique Canada, 15-01-2019


Projet de 700 M$ de Micoua-Saguenay : l’audience du BAPE débute

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) tiendra sa première séance de consultation sur le projet de construction d’une ligne à 735 kV entre les postes Micoua et du Saguenay par Hydro-Québec le 21 janvier, à l’hôtel Delta de Jonquière. Il s’agit d’un investissement potentiel de près 700 M$ pour la société d’État.

La réalisation de cette ligne nécessiterait des investissements de 690,6 M$ et l’installation de 591 pylônes, dont 14 en milieux humides. Le tracé proposé longerait sur environ 120 km, soit près de la moitié de son parcours, une ligne à 735 kV existante. Une superficie de 1 589 ha devrait être déboisée.

Rappelons que le BAPE dispose de quatre mois pour réaliser son mandat.

L’ajout de cette nouvelle ligne obligerait Hydro-Québec à agrandir le poste du Saguenay d’une superficie de 33 550 m2 et de déplacer une ligne à 735 kV sur le périmètre du poste. Mentionnons qu’Hydro-Québec prévoit la construction d’un camp de travailleurs d’une capacité maximale de 400 personnes à proximité de Labrieville.

Source : Informe Affaires, 15-01-2019


Contrat de 5,5 M$ pour la SÉPAQ : Inter-Projet en forte croissance

Fondée en 2007, la firme de construction Inter-Projet (IP) de Jonquière, spécialisée en génie-civil et bâtiment, connaîtra une année exceptionnelle en 2019. Jean-Pierre Gagné, copropriétaire de l’entreprise familiale avec ses frères Marc et Paul, confirme que l’agenda est fort bien garni pour les mois qui viennent. « Pour la prochaine année, nous avons déjà 15 M$ de contrats de signés, le carnet de commandes est presque plein, mais nous avons encore un peu de marge de manœuvre », lance-t-il.

Jean-Pierre Gagné est d’ailleurs très fier de dire qu’un des mandats importants – 5,5 M$ – qui a contribué à augmenter substantiellement le chiffre d’affaires de l’entreprise est celui de la reconstruction complète de l’habitat des ours à l’Aquarium de Québec (SÉPAQ). L’homme explique qu’il s’agit d’un contrat relativement complexe à réaliser, où quelques sous-traitants spécialisés seront mis à contribution.

Inter-Projet réalisera également, en collaboration avec un partenaire de Saguenay, un contrat majeur de coffrage et bétonnage de 5 M$ au barrage de Saint-Ours, sur la rivière Richelieu. Plus près de chez nous, IP assurera la remise à niveau du revêtement de l’Édifice 2295, situé derrière Place Centre-ville et appartenant à l’OMH Saguenay-Le Fjord, un contrat de 2,5 M$. Plusieurs autres projets de moindre envergure seront aussi réalisés en génie civil dans le Nord-du-Québec et, en bâtiment, pour la Base des Forces canadiennes à Bagotville.

Pour Jean-Pierre Gagné, IP est à la croisée des chemins. Il explique que l’entreprise se dotera prochainement d’une application informatique d’intégration des opérations de l’ensemble des divisions de l’organisation. « Si on veut croître, il faut optimiser nos processus. Nous allons acquérir un outil très performant qui permet de gérer facilement 150 M$ de chiffre d’affaires. On va y aller étape par étape, parce qu’on veut livrer. Mais on veut prendre du galon. D’ici trois ans, on veut gérer au moins 20 M$ de projets.

Source : Informe Affaires, 13-01-2019


Le Conseil national de recherches du Canada et Fives unissent leurs forces pour créer une technologie d’inspection en aéronautique

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et l’entreprise Fives se sont alliés en vue d’accroître l’efficience avec laquelle sont produits les composants en composites. Ainsi, les partenaires mettront au point un profilomètre évolué qui permettra une inspection plus rapide et précise des pièces d’un aéronef.

Le nouveau profilomètre s’inspire d’une technologie d’optique novatrice. Employé lors de la mise en place des composites, il présente des avantages indéniables par rapport aux techniques d’inspection actuelles. En effet, cette méthode d’inspection révolutionnaire sur la chaîne de production aidera les fabricants à respecter les normes les plus rigoureuses en leur procurant des données de qualité supérieure, sans nuire à la bonne marche du procédé pour autant.

Fives a d’ores et déjà entamé l’étape ultime des essais sur le profilomètre de prochaine génération auprès de ses clients et prévoit de mettre la technologie en marché d’ici à la fin de 2019.

Source : Développement économique Canada, 15-01-2019


L’entreprise Porcupine Canvas Manufacturing pourra augmenter sa capacité de production afin de profiter d’un marché en croissance

L’entreprise Porcupine Canvas Manufacturing occupe un créneau de choix dans la conception et la fabrication d’abris, de tentes et de tipis sur mesure, notamment pour les secteurs du « glamping » et du plein air, en plus d’offrir une variété de produits textiles résistants, tels sacs de tous genres et autres articles à usages spécifiques.

Pour répondre à une demande croissante, elle bénéficiera d’une contribution remboursable de 200 000 $ de Développement économique Canada pour les régions du Québec. Grâce à cette aide financière, l’entreprise pourra optimiser sa capacité de production.

L’aide du gouvernement du Canada permettra l’introduction de technologies de production numériques pour ses processus de coupe ainsi que l’acquisition de machines à coudre industrielles programmables.

Source : Développement économique Canada, 15-01-2019


La base militaire de Valcartier aura 300 nouveaux camions

La base militaire de Valcartier a commencé à recevoir les premiers de ses 300 nouveaux camions militaires normalisés qui font partie de la nouvelle flotte des Forces armées canadiennes.

Les véhicules de soutien moyen, conçus par Mack Defense, permettront de remplacer la flotte existante acquise dans les années 1980 et qui arrive à la fin de sa vie utile. Des 1500 nouveaux camions au pays, 450 sont destinés au Québec, dont plus de 300 à la base militaire de Valcartier, où près d’une dizaine de véhicules ont déjà été livrés.

Chacun des véhicules peut se décliner en cinq versions différentes, passant du camion de transport régulier à celui de transport avec grue de manutention de matériaux. Ils permettent notamment le déploiement de cliniques médicales et dentaires mobiles sur le terrain et le transport de personnel, de matériel et de fournitures essentielles. Les cabines peuvent aussi être blindées afin d’affronter des environnements très dangereux.

Source : TVA Nouvelles, 14-01-2019


La construction du concentrateur de Mason Graphite pourrait débuter en avril

Le comité de suivi du projet en a fait l’annonce vendredi devant une quarantaine de personnes qui étaient présentes à la première rencontre d’information publique.

Le projet évalué à 258 millions $ sera financé par différents moyens et non seulement par des émissions d’actions.

Le marché des minéraux industriels est en perte de vitesse depuis les derniers mois. Mais le projet génère déjà des retombées économiques. Des entreprises de Baie-Comeau construisent présentement des équipements spécialisés pour la nouvelle usine.

Le projet de Mason Graphite créera environ 200 emplois pendant la construction et quelque 100 travailleurs seront nécessaires pour les opérations par la suite.

Source : TVA Nouvelles, 11-01-2019


Québec accorde 16,25 millions pour la recherche aérospatiale

Aéro21, un nouvel organisme à but non lucratif financé entre autres par Bombardier, Pratt & Whitney et CMC Électronique Esterline, recevra 16,25 millions de dollars du gouvernement du Québec pour des projets de recherche en aérospatiale.

La somme accordée à Aéro21 provient d’une cagnotte de 60 millions mise de côté lors du budget de mars dernier pour « soutenir le lancement d’un appel de projets mobilisateurs dans des secteurs stratégiques pour le Québec, de manière à favoriser la réalisation de projets d’innovation par les entreprises », peut-on aussi lire dans la Gazette officielle.

Concrètement, les fonds versés à Aéro21 seront redistribués à trois entreprises : Bombardier, CMC Électronique Esterline et Pratt & Whitney. Celles-ci y ajouteront leurs propres fonds pour mener quatre projets de recherche. Au total, 75 % des fonds proviendront du secteur privé, a expliqué le vice-président à l’ingénierie de CMC Électronique Esterline, Patrick Champagne.

Selon lui, ces projets auront un impact « mobilisateur » pour l’industrie, puisqu’ils impliqueront, en plus de ces trois grandes entreprises, une série de PME peu habituées à la recherche.

Plus particulièrement, ces projets viseront la fabrication avancée (usine 4.0, fabrication additive) et les technologies numériques, notamment l’avionique et les tests sur un « avion virtuel ».

Source : La Presse, 12-01-2019


Airbus songe à bâtir deux nouvelles usines au Québec

Le géant Airbus pourrait, s’il décroche deux importants contrats canadiens dont l’octroi doit se faire au cours des prochaines années, bâtir deux nouvelles usines d’assemblage au Québec, probablement à Mirabel, a laissé entendre ce matin Simon Jacques, chef d’Airbus Défense au Canada.

Le premier de ces contrats doit être octroyé cette année par Télésat, un opérateur canadien de satellites de télécommunications. Celui-ci souhaite lancer quelques centaines de nouveaux satellites à orbite basse pour un réseau d’accès à l’Internet. Selon M. Jacques, l’usine qui fabriquerait ces satellites pourrait employer environ 200 personnes. L’entreprise affirme mener des discussions avec les gouvernements provincial et fédéral en vue de l’installer au Québec, si elle obtient le contrat.

L’autre contrat, plus important, est celui du remplacement des avions de chasse canadiens. Airbus est l’une des quatre entreprises, avec Boeing, Lockheed et SAAB, qui manifeste toujours son intérêt pour l’obtention de cet important contrat concernant 88 chasseurs, qui devront remplacer la flotte de F18 actuels.

L’une des conditions de cet appel d’offres, qui doit normalement être lancé avant la prochaine campagne électorale fédérale, imposera du contenu canadien. Dans ce contexte, Airbus étudie l’option de construire une usine d’assemblage final au Canada, probablement au Québec, a aussi indiqué M. Jacques.

Source : La Presse Affaires, 14-01-2019


Important investissement de 17 M$ de Barrette-Chapais ltée au port de Saguenay

L’entreprise Barrette-Chapais ltée a annoncé un projet de 17 millions de dollars permettant la création d’une vingtaine d’emplois.

« Le gouvernement du Québec accorde à ce projet une aide financière de 6 847 000$ pour la construction de deux dômes d’entreposage de matériaux secs et d’un convoyeur au terminal maritime de Grande-Anse. Cette réalisation permettra à Barrette-Chapais d’exporter ses granules de bois vers l’Europe, et d’autres entreprises de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean pourront bénéficier de ces nouvelles infrastructures d’entreposage. Notre gouvernement est fier de soutenir financièrement des projets qui contribuent au développement économique régional et permettent d’accroître l’offre de service en transport maritime », a déclaré M. Bonnardel.

Avec la concrétisation de ces nouvelles infrastructures au port de Grande-Anse, le marché du granule de bois représente dorénavant une réelle possibilité additionnelle pour les marchés traditionnels des produits conjoints du sciage ainsi que pour l’ensemble de l’industrie forestière au Québec, selon Benoit Barrette, président de Barrette-Chapais ltée.

Actuellement, l’usine de granules estimée à 55 M$ est en construction à Chibougamau et la production est prévue à compter de juillet prochain.

Source : Informe Affaires, 15-01-2019


Québec et Ottawa accordent près de 2 millions de dollars à cinq entreprises de Saint-Hyacinthe qui pourront croître et intensifier leurs efforts de commercialisation

Les gouvernements du Québec et du Canada accordent des aides financières totalisant 1 959 143 $ à Jus Dose inc., SimLeader, Produits Metchro inc., Fabrications ElCargo inc. et PrevTech Innovations inc. Ces apports de fonds permettront aux cinq entreprises situées à Saint-Hyacinthe de se développer en augmentant leur capacité de production, de commercialisation et d’exportation de leurs produits novateurs et d’une qualité exceptionnelle. Les investissements totaux pour ces projets sont évalués à plus de 5 millions de dollars.

Ces initiatives créeront plus de 40 emplois dans la région de la Montérégie.

Le gouvernement du Québec et Investissement Québec (IQ) attribuent des aides financières totalisant près de 1 million de dollars à ces entreprises innovantes pour soutenir la réalisation de leurs projets d’acquisition d’équipements spécialisés ou de développement de marchés hors Québec. Des prêts totalisant 900 000 $ sont ainsi accordés aux entreprises Jus Dose et Produits Metchro par l’entremise des fonds propres d’IQ et du programme ESSOR du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI).

Les entreprises Fabrication ElCargo, Prevtech Innovations et SimLeader bénéficient pour leur part de contributions financières totalisant 94 143 $, qui sont accordées par l’entremise du Programme Exportation (PEX) du MÉI.

De son côté, le gouvernement du Canada accorde des aides financières totalisant 965 000 $.

Source : Développement économique Canada, 15-01-2019


Delta : 40 avions A220 livrés depuis Mirabel

Près de la moitié des 90 avions Airbus A220 commandés par le transporteur américain Delta Air Lines seront assemblés et livrés depuis les installations québécoises de Mirabel, dans les Laurentides.

Cette information se trouve dans des documents fournis mardi par le géant européen à la veille d’un événement à Mobile, en Alabama, où le coup d’envoi des travaux d’une chaîne de fabrication américaine de l’A220 doit avoir lieu.

Depuis le mois d’octobre, la compagnie aérienne établie à Atlanta a reçu quatre A220 – nés de la C Series de Bombardier – et qui sont normalement conçus pour accueillir 141 passagers.

« Les 36 autres appareils commandés par Delta seront eux aussi assemblés et livrés à partir de Mirabel », est-il indiqué dans les documents fournis par l’actionnaire de contrôle du programme A220.

En 2016, Delta avait passé une commande de 75 appareils A220-100, auparavant appelés CS100, avec des options pour 50 autres avions. La semaine dernière, le transporteur a ajouté 15 avions à sa commande, ce qui porte à 90 le nombre d’unités commandées.

La compagnie aérienne a également décidé de modifier certaines commandes, de sorte que 50 des 90 appareils achetés seront des A220-300, le modèle qui peut transporter le plus grand nombre de passagers.

En ce qui a trait aux A220-300, ils devraient être assemblés depuis Mobile, où les livraisons devraient débuter en 2020.

Actuellement, un peu moins de 40 % des commandes fermes de l’appareil proviennent de trois compagnies aériennes établies en sol américain – Delta, JetBlue et Moxy, qui doit voir le jour en 2021.

Dans ses documents envoyés aux médias, Airbus affirme qu’il y aura toujours des retombées pour le Québec, même si l’installation en Alabama, où Airbus assemble des appareils de la famille A320, construira éventuellement quatre avions par mois.

Source : La Presse Affaires, 15-01-2019


Plus de 1,3 million de dollars pour appuyer le développement et la croissance de quatre entreprises de Sherbrooke

Les entreprises Eagle Vizion, Technologies Oneka, Les Industries G.E. Gilbert et Énergie, Solutions et Associés (ESA) pourront poursuivre leur croissance en bénéficiant de contributions remboursables totalisant 1 305 000 dollars de la part de Développement économique Canada pour les régions du Québec.

Grâce à l’appui de DEC, Eagle Vizion et Oneka Technologies pourront réaliser leur projet de démarrage d’entreprise dans le secteur des technologies propres. Les Industries G.E. Gilbert et Énergie, Solutions et Associés ont quant à elle pu aller de l’avant avec des projets de développement qui leur permettront d’améliorer leur productivité et la croissance de leur entreprise.

La réalisation de leurs projets respectifs générera des investissements totaux de 9 M$ ainsi que la création de 34 nouveaux emplois dans la région des Cantons-de-l’Est.

Source : Développement économique Canada, 16-01-2019

(Crédit photo : Ivanoh Demers, La Presse)
Partagez cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone