Les bonnes nouvelles de l’industrie

Soudure GF, Meubles Gilles Tremblay, Tell-Tech Communication, Epsilia, Divel, Pluritag, Noovelia, Mecfor, WorleyParsons, RSI (Reactor Services International), BlackRock, Arianne Phosphate, GNL Québec, Lakeshore Recycling Systems (LRS),  AMP Robotics, Ville de Montréal, Algoma, l’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario, Delta Airlines, Airbus, Bombardier Transport, New Jersey Transit Corporation

 

Investissements de 1,2 M$ : Soudure GF déménage à Alma

Soudure GF, actuellement installée à Saint-Bruno, investit 1,2 million de dollars dans l’acquisition d’un terrain et la construction de son nouveau bâtiment dans le parc industriel secteur Sud Joseph-Collard d’Alma. La construction du nouveau bâtiment débutera au printemps 2019.

Le local loué par l’entreprise, qui se spécialise dans le domaine des métaux ouvrés et de l’acier de structures, est devenu trop petit pour répondre à la croissance de Soudure GF. « Ce n’est plus adéquat. Nous investissons dans des équipements numériques, qui sont plus gros. Nous voulions quelque chose à nous », affirme la propriétaire, Karine Gagnon.

L’entreprise prévoit pouvoir s’installer dans son nouveau bâtiment de la rue de la Science à l’automne 2019.

Les investissements prévus par Soudure GF comprennent l’acquisition de nouveaux équipements de production numériques.

Source : Informe Affaires, 17-12-2018


Virage numérique : Meubles Gilles Tremblay investit 500 000 $

Meubles Gilles Tremblay investit 500 000 $ dans l’acquisition de la bâtisse qui était précédemment occupée par Tell-Tech Communication. Le copropriétaire Michel Lavoie a indiqué que cet investissement permettra à l’entreprise familiale de développer un site Internet transactionnel, en plus de pouvoir acheter une quantité plus importante de produits.

Il faut dire que le détaillant félicinois louait déjà une partie de l’édifice qu’ils viennent d’acheter. Étant donné que les besoins étaient de plus en plus importants, les propriétaires ont soumis une offre d’achat dans le but de développer le numérique à l’intérieur de leur entreprise.

Les nouveaux locaux rassembleront les services administratifs de l’entreprise en plus d’être un entrepôt et un centre de distribution pour le magasin.

Fondé en 1967, Meubles Gilles Tremblay est sur le point d’intégrer le numérique dans ses opérations. « Nous sommes en train d’informatiser nos opérations. En plus de cette importante étape, nous sommes en train de travailler sur une offre entièrement en ligne. »

Source : Informe Affaires, 13-12-2018


Les entreprises Epsilia, Divel et Pluritag fusionnent et créent 150 emplois dans la région

Les entreprises Epsilia, Divel et Pluritag, trois entreprises de la région spécialisées en optimisation de la performance industrielle dans les secteurs agroalimentaire et manufacturier, annoncent qu’elles fusionnent.

Cette nouvelle entreprise portera le nom de Noovelia et créera entre 150 et 200 nouveaux emplois dans la région au cours des cinq prochaines années.

Noovelia remplira un créneau en proposant des solutions de numérisation pour aider les entreprises québécoises à faire face au manque de main-d’œuvre.

Epsilia, Divel et Pluritag emploient actuellement 67 personnes.

Source : ICI Radio Canada, 19-12-2018


Première mondiale : Le robot amphirol de Mecfor en phase de commercialisation

La commercialisation du robot amphirol novateur développé par Mecfor, conjointement avec WorleyParsons, débutera en 2019. Il s’agit du premier robot du genre au monde destiné au déchargement des catalyseurs des réservoirs dans les raffineries et usines pétrochimiques.

En entrevue avec Informe Affaires, la présidente de Mecfor, Éloïse Harvey, explique que c’est WorleyParsons qui commercialisera le robot, nommé CAROL, mais que l’entreprise saguenéenne sera chargée de la fabrication et possède une entente de manufacture exclusive avec la multinationale.

Le processus de développement, auquel ont aussi participé WorleyParsons et la firme RSI (Reactor Services International), a duré environ deux ans, incluant le prototypage et les essais. La phase de commercialisation est maintenant lancée.

Rappelons que ce robot amphirol permet d’automatiser entièrement le déchargement des catalyseurs des réservoirs dans les raffineries et les usines pétrochimiques, une tâche dangereuse réalisée jusqu’à maintenant par des humains, dans un espace clos.

C’est à la demande de WorleyParsons que Mecfor a réalisé ce projet. L’équipe australienne de la multinationale avait travaillé avec l’entreprise saguenéenne par le passé pour un bras écailleur dans l’industrie de l’aluminium et elle a naturellement pensé à l’expertise en équipements robotisés de Mecfor pour le projet dans l’industrie pétrochimique.

Source : Informe Affaires, 21-12-2018


Les grands projets industriels à surveiller en 2019 au Saguenay-Lac-Saint-Jean

L’année 2019 sera celle des grands projets industriels au Saguenay-Lac-Saint-Jean. BlackRock, Arianne Phosphate et GNL Québec espèrent toutes faire avancer leurs projets. Voici les principaux enjeux dans ce domaine.

Métaux BlackRock veut ouvrir une mine de ferrovanadium près de Chibougamau et une fonderie au port de Grande-Anse, un projet de plus de 1 milliard de dollars. Quelque 850 millions seront consacrés à l’usine et 300 millions iront à la mine.

BlackRock souhaite amorcer la construction de l’usine dès ce printemps. Il lui reste à obtenir le feu vert de Québec grâce au certificat d’autorisation environnementale pour aller de l’avant. La mise en production est prévue à l’été 2020.

Arianne Phosphate et la mine d’apatite

La mine d’apatite du Lac-à-Paul au nord du Saguenay-Lac-Saint-Jean, un projet piloté par Arianne Phosphate, est un autre dossier important. L’entreprise a toutes les autorisations requises pour aller de l’avant.

Pour 2019, il faudra trouver les investisseurs et les clients pour commencer à exploiter la mine.
Le projet de 1,2 milliard de dollars permettrait la création de 375 emplois à la mine.

GNL Québec et le gazoduc de 750 kilomètres

Le troisième grand projet est piloté par GNL Québec. L’exportation du gaz naturel liquéfié à partir du port de Grande-Anse à Saguenay coûterait 14 milliards de dollars.

Les filiales Énergie Saguenay et l’entreprise Gazoduq déposeront deux analyses environnementales distinctes au cours de 2019. Les projets pourraient entrer en production dans cinq ans.

Source : ICI Radio Canada, 02-01-2019


Le robot trieur de Machinex gagne en popularité

Au printemps dernier, Machinex présentait au marché son nouveau robot trieur qui a suscité beaucoup d’intérêt dans l’industrie. Près de six mois après ce lancement, la réponse de la clientèle se veut très favorable puisque neuf robots ont été vendus à ce jour.

Les deux premiers SamurAITM au Canada viennent d’être démarrés au Québec alors que six autres robots seront installés dans des centres de tri canadiens dans la prochaine année. Parallèlement, l’entreprise continue d’avoir régulièrement des demandes de clients qui ont un vif intérêt pour cette technologie d’avant-garde.

Le tout premier robot de Machinex a été installé en mai dernier à Chicago, aux États-Unis, chez Lakeshore Recycling Systems (LRS). Situé sur la ligne des contenants, suivant un tri optique éjectant le PET ainsi qu’un aimant, le robot retire principalement trois types de produits différents : le HDPE coloré, le HDPE naturel et les cartons multicouches. De plus, le robot offre aussi la flexibilité de retirer d’autres matières comme les bouteilles de PET et les assiettes d’aluminium.

Machinex poursuit son partenariat avec AMP Robotics dont le rôle est de fournir l’intelligence artificielle du robot, tandis que Machinex fournit toutes les composantes robotiques requises et assure son intégration complète dans les systèmes de tri.

Source : La Nouvelle, 08-01-2019


Prolongement de la ligne bleue: 40 M$ pour des travaux municipaux

La Ville de Montréal compte emprunter 40 millions $ pour réaliser des travaux municipaux liés au prolongement de la ligne bleue du métro vers l’est, dont le chantier doit débuter en 2021.

Le comité exécutif doit adopter mercredi deux règlements d’emprunt de 20 millions $ qui serviront entre autres à financer les coûts « des avant-projets, plans et devis », des ressources humaines et des travaux menés par la métropole.

« Ces travaux municipaux connexes comprennent la bonification de l’aménagement du domaine public, la mise en place de pistes cyclables non prévues au Plan de transport, la mise à niveau des infrastructures secondaires d’eau et d’égout et, le cas échéant, l’acquisition de terrains ou de servitudes », indique-t-on dans des documents de la Ville.

Ces dépenses étaient déjà prévues au programme triennal d’immobilisations 2019-2021, présenté en novembre.

Le prolongement de la ligne bleue implique la construction de cinq nouvelles stations de métro sur 5,8 km jusqu’à Anjou. Deux terminus d’autobus et un tunnel piétonnier qui sera relié au Service rapide par bus Pie-IX, dont les travaux de construction ont été amorcés cet automne, sont aussi prévus.

Source : TVA Nouvelles, 08-01-2019


Un financement fédéral de 90 M$ pour une aciérie ontarienne

Le ministre canadien de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, annoncera jeudi à Sault-Sainte-Marie un important soutien financier à l’aciérie Algoma, alors que les tarifs américains de 25 % sur les importations d’acier imposés depuis juin sont toujours en place.

Selon les informations obtenues par La Presse canadienne, le financement annoncé jeudi inclurait 60 millions de dollars provenant de l’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario et 30 millions du Fonds stratégique pour l’innovation.

L’argent doit aider l’aciérie à améliorer sa productivité et à rester concurrentielle sur les marchés internationaux.

Source : ICI Radio Canada, 09-01-2019


Delta passe une deuxième commande pour l’A220

Le transporteur américain Delta Airlines a annoncé hier avoir commandé 15 nouveaux appareils A220, portant le total de ses commandes fermes à 90 appareils et consolidant son statut de plus important client de l’ancienne C Series.

La nouvelle commande porte sur le plus gros des deux modèles d’A220, l’A220-300. La première commande, pour 75 appareils, ne portait que sur des A220-100. Elle était accompagnée d’options pour 50 appareils additionnels. Une porte-parole d’Airbus a refusé hier de préciser si les 15 appareils additionnels s’inscrivaient dans ces 50 options.

Delta a aussi annoncé s’être prévalue de la possibilité dont elle disposait de transformer certaines de ses commandes précédentes en A220-300. Au total, ce sont donc maintenant 50 des 90 appareils achetés par Delta qui sont des A220-300.

L’entreprise a déjà reçu les quatre premiers appareils de sa commande, tous assemblés à Mirabel. Plus tard, ils seront construits à l’usine de Mobile, en Alabama, quand celle-ci sera prête. La cérémonie de la première pelletée de terre pour sa construction doit avoir lieu la semaine prochaine.

Delta espère recevoir son premier A220-300 en 2020 et le dernier en 2023.

Source : La Presse Plus, 10-01-2019


Un contrat de 884 M$ au New Jersey pour Bombardier Transport

La New Jersey Transit Corporation fait de nouveau confiance à Bombardier Transport en passant une commande de 669 millions $ US, soit environ 884 millions $ CAN, pour de nouvelles voitures pour ses trains de banlieue.

Ce troisième contrat avec l’autorité de transport du New Jersey porte sur la commande de 113 voitures multiniveaux III, qui seront dotées de nouvelles caractéristiques conçues pour améliorer l’expérience des passagers, a précisé l’entreprise, mercredi, par communiqué.

Une option pour un maximum de 886 voitures additionnelles est aussi comprise dans l’entente avec la New Jersey Transit Corporation, qui avait procédé à des commandes en 2002 et en 2010 auprès de Bombardier pour 429 voitures multiniveaux I et II.

Source : TVA Nouvelle, 09-01-2019

(Crédit photo : ICI Radio Canada)
Partagez cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone