Les bonnes nouvelles de l’industrie

Québec, Fonds de diversification économique de la MRC des Sources, Estampage JPL, Mason Graphite, Flexpipe, Bibby-Ste-Croix, Trionex, Camflo, Canots Rhéaume,

Québec investit 1,5 milliard pour accélérer le virage numérique

Le premier ministre Philippe Couillard a présenté, mercredi, la toute première stratégie numérique québécoise, qu’il accompagne d’une enveloppe de 1,5 G$ sur cinq ans. De cette somme, 500 M$ avaient déjà été annoncés.

Il souhaite que le Québec se démarque en tant que leader numérique. La stratégie du gouvernement comprend donc sept orientations: Internet à haute vitesse accessible pour tous d’ici cinq ans, le développement de compétences numériques à l’école, une administration publique et des villes numériques, aide aux entreprises, etc.

À ce sujet, le gouvernement se fixe la cible «ambitieuse» d’aider les entreprises à augmenter de 50 % leur «intensité numérique» d’ici cinq ans.

Québec crée aussi un Conseil du numérique, qui sera chargé de suivre la mise en application des orientations.

Source : Les Affaires, 13-12-2017

Fonds de diversification économique de la MRC des Sources – Plus de 850 000 $ pour appuyer trois entreprises d’Asbestos

Le gouvernement du Québec verse des contributions financières totalisant 858 637 $ à trois entreprises d’Asbestos, soit Concept Promet, Peinture véhicules lourds et Usinage Pro‑24, pour appuyer la réalisation de projets représentant des investissements de plus de 1,8 million de dollars.

Source : Cabinet du ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, 11-12-2017

Investissement de 760 000 $ chez Estampage JPL

L’entreprise manufacturière Estampage JPL, située au Cap-de-la-Madeleine, a reçu un beau cadeau avant Noël afin de soutenir la réalisation d’un projet de recherche et de développement évalué à plus de 750 000 $. Elle a obtenu une contribution financière de 246 810 $ gracieuseté du Fonds de diversification économique.

L’initiative vise la conception et la mise à l’essai de deux modèles de capots d’étanchéité estampés destinés aux cuves d’électrolyse dans le secteur de la production d’aluminium primaire.

Le but de rendre le produit plus étanche est de diminuer les effets de gaz s’exposant aux travailleurs. Estampage JPL entend également alléger lesdits capots pour faciliter la tâche aux travailleurs qui doivent les manipuler.

Les résultats de la recherche permettront également d’entreprendre, avec le client, des projets visant la réduction de perte de chaleur. Le gouvernement du Canada a également attribué une aide financière de 50 000 $ à Estampage JPL par le biais du Conseil national de recherches du Canada.

Source : L’Hebdo Journal, 11-12-2017

Mason Graphite revoit à la hausse ses couts de construction : ils passent à 200 M$

Baie-Comeau – Mason Graphite ne parle plus d’un investissement de construction de 166 M$, mais bien de 200 M$ pour la réalisation de son projet du lac Guéret. Oui, les couts d’inflation depuis 2015 expliquent en partie la hausse, mais il y a plus.

Dans un communiqué émis récemment, la minière explique qu’un montant de 25 M$, initialement prévu dans les investissements de maintien, est aujourd’hui inclus dans l’investissement de construction final. Il reste donc un bond de 9 M$ attribuables à l’inflation, mais aussi à l’avancement de l’ingénierie détaillée, aux travaux de préexécution et aux négociations avec les principaux équipementiers, entre autres choses.

Mason Graphite et le gouvernement du Québec semblent aujourd’hui s’entendre sur le moment où sera délivré le décret permettant la première pelletée de terre de l’usine de traitement de graphite du parc industriel du parc industriel Jean-Noël-Tessier. En effet, le vice-président exécutif et chef de la direction financière chez Mason Graphite, Luc Veilleux, cible maintenant le début de la prochaine année.

Par ailleurs, Mason Graphite poursuit ses travaux au sujet de la deuxième transformation du graphite qui sera prélevé à son gisement du lac Guéret, situé à 285 km au nord de Baie-Comeau, pour ensuite être traité à son usine de première transformation.

Par la deuxième transformation, la minière cherche à produire une poudre de graphite dont les propriétés permettraient son utilisation dans la fabrication d’anodes des batteries lithium-ion.

Source : Le Manic, 08-12-2017

Bibby-Ste-Croix obtient l’étiquette « Declare » pour sa ligne de produits Tuyaux et Raccords

Bibby-Ste-Croix est consciente de l’engouement du marché relativement aux produits répondant aux critères de bien-être et de vie dans un environnement sain, tandis que les promoteurs cherchent davantage à utiliser des produits de construction sécuritaires pour la santé et pour l’environnement. C’est dans cette optique que « International Living Future Institute » a créé Declare, une étiquette d’informations qui précise les composantes chimiques d’un produit. Cette étiquette répond aux exigences prescrites pour les projets aspirant aux certifications Living Building Challenge ou LEED v4. Declare offre aux responsables de projet un niveau de confiance élevé envers les produits de construction qui leurs sont présentés.

« La transparence est un élément important chez Bibby-Ste-Croix » mentionne Tom Leonard, Président de Bibby-Ste-Croix. « Le programme offert par The International Living Future Institute donne une belle opportunité de partager le leadership de notre entreprise parmi des produits qui contribuent à une conception saine et respectueuse de l’environnement. Declare est conçue pour transformer la façon dont les bâtiments sont construits, ce qui les rend plus sécuritaires pour les occupants et les premiers intervenants. C’est par ce genre d’outil de transparence que le changement finira par se produire », ajoute M. Leonard.

Source : Bibby-Ste-Croix, 04-12-2017

Trionex s’agrandit

Spécialisée dans le domaine hydraulique et pneumatique, l’entreprise Trionex à Amos a agrandi sa bâtisse de 3000 p2 pour accueillir un pont roulant de 10 tonnes et un des plus gros centres d’usinage en région. Cet investissement de 1 M$ permet d’effectuer; mécanique lourde, usinage et réparations hydrauliques sous un même toit. L’entreprise a créé 6 emplois et est maintenant distributeur des équipements forestiers PONSSE.

Source et vidéo : TVA Abitibi, 01-12-2017

L’usine Camflo traitera le minerai de la mine Vezza

À peine deux mois après avoir acquis les actifs québécois de Mines Richmont, la Corporation aurifère Monarques renforce encore plus sa présence en sol abitibien, alors que l’usine Camflo traitera le minerai de la mine Vezza, au nord d’Amos.

Le 7 décembre, Ressources Nottaway, propriétaire de cette mine située à une trentaine de kilomètres au sud de Matagami, a conclu une entente avec Monarques en vertu de laquelle un volume de 180 000 tonnes de minerai sera traité à l’usine de Malartic en 2018.

L’entente avec Ressources Nottaway devient le troisième contrat d’usinage à forfait que Monarques a signé avec des mines de l’Abitibi-Témiscamingue depuis qu’elle a complété l’acquisition des actifs québécois de Mines Richmont, à la fin de septembre.

Ces trois contrats d’usinage à forfait viennent s’ajouter aux opérations régulières de l’usine Camflo, qui traite la production de la mine Beaufor, que Monarques exploite à Val-Senneville.

Source : La Frontière, 08-12-2017

L’entreprise Canots Rhéaume déménage à Saint-Tite

L’entreprise Canots Rhéaume qui était située à Grandes-Piles a été durement touchée par l’incendie qui a ravagé une grande partie des installations. Voilà que la compagnie annonce son déménagement à saint-Tite dans les locaux qui abritaient les Industries Encore 3.

«Près de trois mois après le terrible incendie qui a ravagé une très grande partie de nos installations de Grandes-Piles, ce déménagement dans de plus vastes locaux tombe à point, vu notre carnet de commandes bien rempli. Cette expansion permettra non seulement de répondre à la demande croissante des consommateurs, mais conduira également à l’embauche de nouveaux employés.», indique Caroline Brodeur, adjointe administrative par voie de communiqué.

Source : L’Hebdo du Saint-Maurice, 12-12-2017

Partagez cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone