Groupe Mundial : quel est son secret pour bien recruter?

Dans Chaudière-Appalaches, où le taux de chômage se situe sous la barre des 3 %, pas facile de recruter des champions de la maintenance industrielle. Pourtant, le Groupe Mundial, qui détient quatre divisions sur ce territoire, trouve des solutions pour dénicher les talents dont il a besoin

« Aujourd’hui, la maintenance industrielle est un domaine très vaste. Nos électromécaniciens sont, en quelque sorte, des médecins omnipraticiens. Ils doivent détenir de multiples connaissances, notamment en photonique, en pneumatique, en mécanique afin de veiller sur nos équipements », signale Louis Veilleux, cofondateur du Groupe Mundial.

Comment cette entreprise, qui se spécialise entre autres en transformation de feuilles de métal ainsi qu’en moulage de pièces de caoutchouc, parvient-elle à trouver ces perles ? « On oublie les petites annonces dans les journaux locaux », répond d’emblée cet expert en sous-traitance industrielle.

L’article complet ici

Partagez cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone