L’enjeu de la main-d’œuvre qualifiée

Le recrutement de la main-d’oeuvre qualifiée plus que jamais un enjeu pour les manufacturiers et exportateurs québécois

Dans l’actuel contexte de départ à la retraite des baby-boomers, de mobilité de la main-d’oeuvre et d’ouverture de nouveaux marchés, le recrutement d’une main-d’oeuvre qualifiée est plus que jamais un enjeu de taille pour les manufacturiers et exportateurs québécois. Le point sur la situation et sur les actions à entreprendre pour relever le défi.

Parmi les 93 professions les plus demandées au Québec, l’Information sur le marché du travail (IMT) recensait en février 2016 au moins 15 catégories professionnelles spécialisées qui sont étroitement liées à la production manufacturière. Ces professions vont d’électromécanicien à ingénieur-informaticien, en passant notamment par mécanicien industriel, technicien en génie de la fabrication et programmeur.
Envie d’en savoir plus ?

Consultez l’article complet sur le site de contenu conseil de la Banque Nationale

Partagez cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone