Les bonnes nouvelles de l’industrie

Laval (STL), Bronswerk Group, Hydro-Québec

Laval : 30 M$ de Québec et d’Ottawa pour le transport en commun

Les gouvernements du Canada et du Québec ont annoncé, mardi, un investissement de plus de 30,4 millions $ dans la Société de transport de Laval(STL).

Cette somme permettra de financer une trentaine de projets visant entre autres l’amélioration des déplacements et la réduction de la pollution atmosphérique.

Parmi ces projets figure l’acquisition d’une flotte d’autobus hybrides et de bornes de recharge, de même que la construction, la réfection et l’agrandissement de garages.

Source : Les Affaires.com, 08-08-2017


Une entreprise de Brossard participe à la construction de deux navires de patrouille de l’Arctique

L’entreprise Bronswerk Group, située sur Place de Java, à Brossard, a écrit une importante page de son histoire en livrant les dernières pièces d’équipement destinées aux deux premiers navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique (NPEA) de la Marine royale canadienne. La construction de ces navires est assurée par Irving Shipbuilding à son chantier naval d’Halifax.

Bronswerk a décroché le contrat de 50 M$ ayant pour objet de doter tous les NPEA de systèmes de CVCA-R, en vertu de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) du Canada.

Les tâches liées à l’examen du projet, ainsi qu’à la fabrication et à l’approvisionnement de l’équipement et des composants des systèmes de CVCA-R, ont toutes été effectuées au siège social de Bronswerk, à Brossard.

Bronswerk a déjà pris des engagements totalisant 17,5 M$ pour s’approvisionner à l’échelle locale, dont 7,5 M$ qui seront attribués en contrats à 35 petites et moyennes entreprises (PME) établies au Québec.

Les pièces d’équipement comprenaient entre autres des refroidisseurs modulaires, des salles de réfrigération domestiques, des volets coupe-feu et des volets de contrôle des fumées, des tableaux de commande ainsi que toute une gamme de pièces d’équipement spéciales destinées au refroidissement des salles des communications et des munitions.

Source : Le Courrier du Sud, 04-08-2017


Hydro-Québec : un autre programme pour stimuler les ventes industrielles 

Hydro-Québec veut lancer un autre programme de rabais des tarifs d’électricité pour les grandes entreprises, en même temps qu’elle demande à la Régie d’approuver une augmentation de 1,1 % pour le reste de sa clientèle.

Il s’agira d’un deuxième programme de rabais tarifaire géré par Hydro. Et il en existe un troisième, administré par le ministère des Finances et destiné à stimuler les investissements manufacturiers.

La multiplication des rabais tarifaires s’explique par l’existence d’importants surplus d’électricité, mais aussi par la baisse constante de la demande chez les plus importants clients d’Hydro-Québec. Encore cette année, la société d’État prévoit une réduction de la consommation chez ses plus grands clients industriels, notamment dans le secteur des pâtes et papiers.

Le nouveau programme, appelé Tarif de relance industrielle, s’adressera aux entreprises qui n’utilisent pas toute leur capacité de production ou qui voudraient convertir leurs procédés à l’électricité.

Soixante-seize entreprises ont fait connaître leur intention de convertir du mazout à l’électricité une partie ou la totalité de leurs procédés industriels. Hydro-Québec offre à ses clients commerciaux et industriels une aide financière à la conversion dans le but de stimuler ses ventes.

Plus tard cet automne, Hydro-Québec demandera l’autorisation de la Régie de l’énergie pour investir 35 millions $ afin de raccorder le Réseau électrique métropolitain à son propre réseau.

Source : La Presse Plus, 02-08-2017

Partagez cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone