Les bonnes nouvelles de la semaine

Gouvernement du Canada, Bombardier, Pratt & Whitney, Sonaca Montréal, Mecaer, Telus, Mag One Products, Plan Nord, AP&C

Le gouvernement du Canada appuie financièrement onze projets du secteur de l’aérospatiale

Onze entreprises québécoises du secteur de l’aérospatiale se partageront des contributions financières totalisant 4,98 millions de dollars.

APN inc.

Contribution remboursable de 500 000 $ sur un investissement total de 1 800 000 $

APN inc. exploite un atelier de fabrication de pièces de haute précision destinées aux industries de l’aéronautique, du matériel militaire et des hautes technologies. L’aide financière de DEC permettra de soutenir la croissance d’APN inc. par l’amélioration de sa productivité et le développement des marchés du Mexique et de la France.

Alphacasting inc.

Contribution remboursable de 450 000 $ sur un investissement total de 1 500 000 $

Alphacasting inc. se spécialise dans le moulage de précision dans son usine de Saint-Laurent. L’entreprise fabrique des pièces de haute précision en alliage ferreux, non ferreux et exotique pour les industries aérospatiale, médicale, militaire, de l’armement et du transport terrestre.
L’aide financière de DEC permettra à Alphacasting inc. d’accroitre sa productivité et sa capacité de production en acquérant de l’équipement.

Elimetal inc.

Contribution remboursable de 280 000 $ sur un investissement total de 1 371 000 $

L’entreprise est spécialisée dans la fabrication de composantes métalliques critiques et des assemblages de moteurs, d’unités de commande de carburant et des trains d’atterrissage pour les avions. L’aide financière de DEC vise à accroître la productivité et la capacité de production d’Elimetal inc,, notamment pour la fabrication de pièces de grandes dimensions et de haute précision.

Industries B. Rainville inc.

Contribution remboursable de 235 000 $ sur un investissement total de 500 000 $

Industries B. Rainville (IBR) est un atelier d’usinage qui se spécialise dans la conception et la fabrication de produits métalliques dont l’outillage spécialisé. IBR œuvre principalement dans les secteurs aéronautique, ferroviaire et de l’énergie. L’aide financière de DEC permettra à IBR d’améliorer sa productivité et sa compétitivité par l’achat d’équipement d’usinage.

Les Industries DICI inc.

Contribution remboursable de 290 000 $ sur un investissement total de 1 204 000 $

L’entreprise fabrique et assemble des pièces complexes de qualité pour les industries de l’aérospatiale et de l’aéronautique, de la télécommunication, de la défense et médicale. L’aide financière de DEC permettra à DICI d’accroitre sa productivité et sa capacité de production par l’acquisition et l’installation de nouveaux équipements, soit un centre d’usinage cinq axes et un centre de tournage à contrôle numérique ainsi que de l’outillage spécialisés.

Lev-Fab

Contribution remboursable de 400 000 $ sur un investissement total de 2 800 000 $

Lev-Fab est spécialisée dans l’usinage de tubulures et autres pièces métalliques pour les secteurs de l’aérospatiale et du matériel de transport. L’aide financière de DEC permettra à Lev-Fab d’améliorer sa productivité et d’augmenter sa capacité de production grâce à l’acquisition d’équipements de production et à l’agrandissement de l’usine.

Luxia Innovation ltée

Contribution remboursable de 100 000 $ sur un investissement total de 485 000 $

Luxia Innovation ltée se spécialise dans la fourniture de tapis et autres revêtements de sol pour avions d’affaires et jets régionaux. L’aide financière de DEC permettra à Luxia Innovation ltée d’accroître sa productivité et sa capacité de production par l’acquisition d’équipement et l’implantation d’un progiciel de gestion intégrée.

M1 Composites Technology inc.

Contribution remboursable de 250 000 $ sur un investissement total de 1 560 500 $

M1 Composites Technology inc. offre un éventail de services complets spécialisés pour l’industrie aérospatiale incluant : ingénierie, fabrication et réparation de composants en composites et métalliques tels que nacelles, gouvernes, radomes, composants intérieurs et autres structures critiques. L’aide financière de DEC permettra à M1 Composites Technology inc. d’accroître sa productivité et de poursuivre son expansion par l’acquisition d’équipements destinés à la fabrication et la remise à neuf de pièces faites en composites utilisées, entre autres, dans les nacelles d’aéronefs.

Mesotec inc.

Contribution remboursable de 1 000 000 $ sur un investissement total de 12 395 000 $

Mesotec inc. est un fournisseur en usinage complexe de composantes et d’outillage pour les secteurs de l’aéronautique et de haute technologie (transport, électronique et industriel).

L’aide financière de DEC permettra de rehausser la performance de Mesotec inc. par l’augmentation de sa capacité de production. La construction d’un bâtiment (incluant l’acquisition d’un terrain) pour déménager les activités dans un espace plus grand, le déménagement, le calibrage des équipements actuels et l’acquisition de nouvel équipement spécialisé font également partie du projet.

Sonaca Montréal inc.

Contribution remboursable de 1 200 000 $ sur un investissement total de 14 660 000 $

Sonaca Montréal est un chef de file mondial dans la fabrication et le traitement des panneaux d’ailes d’avions et des empennages pour les segments d’avions d’affaires et d’avions commerciaux. L’aide financière de DEC permettra à Sonaca Montréal inc. d’accroître sa productivité et sa capacité de production. Le projet consiste à acquérir de l’équipement de production, incluant un centre d’usinage de type « Gantry à haute vitesse», une machine de fabrication de lisses ainsi que la mise à niveau du système de gestion manufacturière.

Vestshell inc.

Contribution remboursable de 275 000 $ sur un investissement total de 944 000 $

Vestshell inc. fabrique des pièces coulées d’alliage ferreux. Les pièces de précision sont fabriquées pour des applications technologiques de pointe. Les services offerts par Vestshell comprennent le prototypage rapide, le traitement thermique, les essais non destructifs, et la finition de surface. L’aide financière de DEC permettra à Vestshell inc. d’accroître sa productivité et à mettre en œuvre une stratégie pour intensifier la commercialisation des pièces d’acier aux États-Unis et en Europe.

Source et communiqué complet : Développement économique Canada, 12 juillet 2016


Important rappel de travailleurs chez Bombardier à La Pocatière

Double bonne nouvelle pour Bombardier à La Pocatière : l’usine pocatoise construira des châssis pour des trains légers sur rails à Toronto et à Edmonton et la cadence pour la construction des rames de métro AZUR sera accélérée comme prévu.

Une cinquantaine d’employés seront rappelés pour une durée de 3 à 4 ans pour travailler aux contrats de trains légers de la Metrolinks et de la Valley Line d’Edmonton. Ces renforts permettront aussi à Bombardier de rattraper les retards de son usine de Kingston pour la livraison du tramway de la Commission de transport de Toronto (CTT). Dans le cas du contrat avec la Société de transport de Montréal (STM), ce sont 65 cols bleus qui seront rappelés au travail jusqu’en 2018.

On savait déjà que Bombardier Transport allait demander à son usine de La Pocatière de venir en aide à celle de Kingston dans le contrat du tramway de Toronto avec la CTT. Mais l’usine du Kamouraska sera également mise à contribution pour de nouveaux contrats de trains légers sur rail avec les villes de Toronto et d’Edmonton.

Source et article complet : ICI Radio Canada, 11 juillet 2016


Première commande pour Bombardier à Farnborough

Bombardier a annoncé mardi sa toute première commande dans le cadre du salon aéronautique de Farnborough, en Angleterre: Porter Airlines, de Toronto, achète trois avions turbopropulsés Q400.

Aux prix officiels, avant rabais, la commande se chiffre à 93 millions US. Les trois nouveaux avions porteront la flotte de Porter à 29 appareils Q400. Les deux premières livraisons sont prévues pour décembre. Les Q400 sont construits à l’usine de Bombardier à Toronto.

Source et article complet : La Presse Affaires, 12 juillet 2016


L’avionneur Grob Aircraft dotera son avion G 520NG du moteur PT6A-67A de PW&C

Pratt & Whitney Canada (P&WC) a annoncé, le 11 juillet à Farnborough, la conclusion d’un contrat avec Grob Aircraft, un fabricant allemand d’avions en composites, dont l’appareil G 520NG sera équipé du moteur PT6A-67A.

Les sociétés Grob et P&WC affirment qu’elles étudient différentes possibilités de collaboration pour d’autres plateformes aéronautiques. P&WC rappelle que son premier moteur PT6 a été mis en service en 1963 et que, depuis, son équipe d’ingénieurs «a constamment veillé à améliorer ses performances et à le doter des dernières innovations technologiques, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles applications et fonctions».

Source et article complet : Génie de Conception, 12 juillet 2016


L’avionneur turc TRJet annonce le choix d’un dérivé du moteur PW100 pour propulser son appareil 328 après avoir choisi le moteur PW306B pour la version « turbosoufflante »

TRJet a choisi la famille de moteurs PW100 de Pratt & Whitney Canada (P&WC), conçue précisément pour le transport régional, afin de propulser son nouvel appareil TRP328MC. TRJet, un avionneur situé à Ankara, en Turquie, a demandé à P&WC de mettre au point une nouvelle version de son moteur PW127 pour permettre à l’avion de voler en plus haute altitude qu’avec le moteur PW119 qui équipait à l’origine le 328 lors de sa mise en service en 1993.

En octobre 2015, P&WC annonçait son intention de reprendre la production de sa turbosoufflante PW306B pour propulser un appareil régional de TRJet. De fait, le moteur PW306B a été développé à l’origine pour équiper le Dornier 328.

Le turbopropulseur PW100 est sans conteste la référence des transporteurs aériens en ce qui concerne la consommation réduite de carburant sur des itinéraires courts de 350 milles ou moins.

La nouvelle version du turbopropulseur PW127 sera conçue et fabriquée à l’établissement de Longueuil de P&WC, au Québec, tandis que la turbosoufflante PW306B sera fabriquée à l’usine de Mississauga, en Ontario.

Source et article complet : Market Wired, 12 juillet 2016


Salon international de l’aérospatiale de Farnborough 2016 – Sonaca Montréal plus de 22 millions de dollars pour accélérer son virage 4.0

À l’occasion du Salon international de l’aérospatiale de Farnborough, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le chef de la direction de SONACA Montréal, Sylvain Bédard, et la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, ont annoncé un investissement de plus de 22 millions de dollars de l’entreprise Sonaca Montréal qui permettra l’acquisition et la modernisation d’équipements à l’usine de Mirabel.

« En plus de renforcer notre position comme fabricant totalement intégré de grandes pièces d’aérostructure en Amérique du Nord, ce projet d’investissement majeur nous permet d’élargir notre gamme de produits offerts et de nous doter des dernières technologies d’usinage et de fabrication », a affirmé Sylvain Bédard, chef de la direction de Sonaca Montréal.

Le Gouvernement du Québec participera au projet de l’entreprise par l’entremise d’un prêt de 3 millions de dollars.

Source et communiqué complet : MESI, CNW Telbec, 11 juillet 2016


Plus de 62 millions $ en investissements à Montréal

La région de Montréal va bénéficier d’investissements de plus de 62 millions $ dans le secteur de l’aéronautique, a annoncé lundi le premier ministre Philippe Couillard qui participe au Salon international de l’aérospatiale de Farnborough.

L’entreprise Mecaer Amérique investit le montant le plus important, soit 40,4 millions $, pour concevoir et fabriquer de nouveaux trains d’atterrissage pour avions et hélicoptères à ses installations situées à Laval.

L’investissement à Laval s’inscrit dans un projet plus large d’implanter éventuellement au Québec le futur centre mondial en train d’atterrissage de l’entreprise.

Par ailleurs, le fabricant Sonaca Montréal va allonger 22 millions $ pour acquérir et moderniser des équipements à son usine de Mirabel.

Le gouvernement du Québec participe aux projets des deux entreprises. Dans le cas de Mecaer, il s’agit d’un prêt de 5 millions $ et d’une contribution non remboursable de 3 millions $, tandis que pour Sonaca, Québec y va d’un prêt de 3 millions $.

Source et article complet : TVA Nouvelles, 11 juillet 2016


Telus investit 111 millions $ à Montréal

L’entreprise de télécommunications Telus investira 111 millions $ dans ses infrastructures de la région de Montréal, cette année.

Telus étendra son réseau de fibres optiques pour le porter à plus de 4000 km d’ici la fin de l’année. La capacité du réseau et sa portée seront augmentées notamment dans le Vieux-Montréal, à Anjou, Boucherville, Dorval, l’île Bizard, Pierrefonds et Pointe-Claire.

De plus, Telus installera un nombre non précisé de réseaux dans des établissements scolaires et de santé.
Dans l’ensemble du Québec, Telus prévoit investir 340 millions $ cette année. L’investissement fait partie d’un plan d’investissement de 2 milliards $ dans la province d’ici 2020.

Source et article complet : Canoë, 11 juillet 2016


Nouvelle ruée vers le magnésium ?

Au moins 100 emplois pourraient être créés à Asbestos et à Danville, avec l’implantation de l’entreprise Mag One Products, qui oeuvre dans le domaine du magnésium. L’entreprise projette d’abord de construire une usine de production et d’assemblage de panneaux de magnésium sur le site de Mine Jeffrey, où la production pourrait démarrer d’ici décembre 2016.

Trois usines pourraient être construites au total à Asbestos et Danville, incluant celle sur le site de Mine Jeffrey. Le nombre d’emplois pourrait grimper à 500 si les trois usines voient le jour.

La première usine doit produire et assembler des panneaux de magnésium, jusqu’à 10 millions de panneaux par année. L’entreprise Magboard LLC est partenaire du projet.

L’usine B doit notamment produire de l’oxyde de magnésium tandis que l’usine C produirait du magnésium. Le démarrage de la production est souhaité respectivement d’ici février 2017 et juillet 2017. L’usine C produirait initialement 5000 tonnes par année et pourrait grimper sa production jusqu’à 100 000 tonnes par an.

Source et article complet : La Tribune, 11 juillet 2016


Plan Nord: investissement de 100 M$ pour Pointe-Noire

D’ici un an, l’État devrait avoir investi un peu plus de 100 millions $ pour les installations minières de la Pointe-Noire, sa toute nouvelle acquisition, achetées en mars pour désenclaver ce secteur névralgique du déploiement du Plan Nord.

Investissement Québec a déboursé 66,75 millions $ pour mettre la main sur les actifs stratégiques de Cliffs Natural Resources dans le cadre de la liquidation légale du géant américain, qui a tiré un trait sur ses activités en décembre 2014. Les infrastructures sont les seules à atteindre le port de mer, la porte de sortie vers les grands marchés.

Mais, Québec devra encore délier les cordons de sa bourse et prévoit des investissements de 33,5 millions $ en 2016-2017 pour rendre opérationnel, normalement d’ici la fin de l’été, le site de Sept-Îles. D’abord, un montant de 18,5 millions $ a été budgété par la Société du Plan Nord pour couvrir les frais de la première année d’exploitation.

Une facture qui comprend notamment le droit de mutation à la Ville de Sept-Îles, les frais relatifs à l’achat des infrastructures, mais aussi les activités de redémarrage des actifs. L’État cherche par ailleurs à réactiver le permis d’exploitation du chemin de fer Arnaud, qui relie le tracé de QNS&L à la Pointe-Noire. Québec a aussi prévu un coussin de 15 millions $ pour construire, entre autres, un convoyeur pour rejoindre le nouveau quai multiusager.

Source et article complet : Le Soleil, 11 juillet 2016


AP&C créera 106 emplois dans le Grand Montréal

L’entreprise, qui se spécialise dans la fourniture de poudres métalliques de titane de haute pureté utilisées dans la métallurgie, emploie déjà près de 85 personnes dans son installation de Boisbriand.

AP&C Revêtements et poudres avancées a annoncé mardi un investissement de près de 31 millions $ pour la construction d’une nouvelle usine dans la région de Montréal, un projet d’expansion qui permettra de créer 106 emplois d’ici trois ans, dont plus de la moitié dès 2017.

L’emplacement de la nouvelle installation d’AP&C n’a pas encore été choisi, mais deux sites de la région du Grand Montréal sont actuellement à l’étude.

Source et article complet : La Presse Affaires, 12 juillet 2016

Partagez cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone